Rachat de Crédits Le calcul du capital restant dû

Les documents justificatifs à fournir :
Dans le cadre d’un rachat de crédits, l’organisme financier vous proposant une solution doit être en mesure d’étudier en détails votre situation financière afin de vous apporter une solution sur mesure à vos besoins et à votre projet.
A cet effet, divers documents seront à produire afin de justifier des emprunts antérieurement souscrits.
Une fois ces documents fournis à l’organisme, ce dernier se chargera de recalculer le capital restant dû sur la totalité de vos prêts, et pourra vous avancer une offre concrète et claire de rachat.

Le calcul des échéances mensuelles :
Un prêt se décompose en quatre éléments, qui sont le capital emprunté, le taux d’intérêt nominal, la durée de l’emprunt et enfin le taux d’assurance.
A partir de là, l’organisme financier peut procéder au calcul des échéances mensuelles avec précision, chaque échéance à rembourser prenant ainsi en compte une part du capital, une part des intérêts et le montant de l’assurance.
Ces différentes informations, bien qu’elles figurent sur le tableau d’amortissement qui est en général fourni par tout organisme prêteur, doivent cependant être étudiées et bien comprises.

Dans le cas d’un prêt à hauteur de 10.000 euros sur 12 mois, avec un taux d’intérêt fixé à 3,5% et un taux d’assurance fixé quant à lui à 0,35% (soit 2,92 € par mois), le taux d’intérêt périodique est simple à calculer.
Nous réalisons l’opération suivante : 5/12 = 0,416666%.
Nous atteignons ainsi des mensualités hors assurance de 856,07 €, et des mensualités assurance comprise de 858,99 €.
Une fois ce premier calcul fait, on s’intéresse à la décomposition des échéances.
Concernant la première échéance :

Intérêts : 0,416666 de 10.000 soit 41,67 €

Capital principal remboursé : 856,07 – 41,67 = 814,40 €
C’est sur la somme restante du capital et non sur la somme initialement empruntée que seront calculées les échéances suivantes.
Exemple : 10.000 – 814,40 = 9.185,60 € ; et ainsi de suite.
Au fil des mois, le capital à rembourser diminuant, le montant des intérêts baissera également.

Réaliser un rachat de crédits lorsque les 2/3 de la somme initiale sont atteints :
Ainsi, le capital restant dû ne correspond pas au résultat de l’opération que nous venons de faire, étant en réalité uniquement dépendant du capital déjà remboursé.
C’est dans cette logique qu’il est conseillé de manière générale de réaliser un rachat de crédits lorsque le capital restant à rembourser représente les 2/3 de la somme initiale.

N’hésitez pas à nous contacter pour davantage d’informations.
Didier DROUILLY – IDF Crédit – membre du réseau Cré10fi