Le cabinet cre10fi relance le crédit réméré

CREDIT RÉMÉRÉ

Besoin d’une évaluation gratuite, A votre écoute du lundi au samedi, Cre10Fi répond rapidement et efficacement à vos demandes que vous pouvez nous transmettre via nos formulaires ou par téléphone au 06.48.68.47.60

Vous êtes concernés

Votre position financière est extrêmement critique et vous n’avez pas d’autre choix que celle de vendre radicalement votre bien et, dans le cas extrême, voir ce bien saisi. La solution qui va vous sortir d’une telle catastrophe s’appelle « Vente à Réméré » avec, pour faculté, celle du rachat.
Cette technique, discrète et peu usitée, représente de sacrés avantages pour le vendeur comme pour l’acheteur.

 

Origine du Crédit Réméré

D’aussi loin qu’il remonte, le principe de la « Vente à Réméré » existe depuis le Moyen-Age. Puis, plus tard, conservée en Mars 1804, dans le Code Civil sous le règne Napoléon Bonaparte, où sa désignation de rachat est longuement stipulée de l’article 1659 à l’article1673. L’étymologie du mot « Réméré », en latin « redimere », veut dire « racheter ». Ce type de vente, avec faculté de rachat, au caractère sécurit, a été fort sollicité, notamment durant les années 1980 & 1990, grâce à la mobilisation des banques qui l’appliquent comme moyen de refinancement mobilier.

 

Fonction du Crédit Réméré

Celui-ci s’effectue à partir de la mise en relation entre le vendeur et l’acheteur, autour d’une transaction classique et ordinaire. Cependant, la différence se mesure par rapport à celui qui vend, et donc qui cède sa propriété, tout en ayant l’opportunité de la racheter ultérieurement, dès lors que sa situation financière est de nouveau florissante. Ce rachat, de son propre bien, figure de façon conforme dans le contrat établi entre les deux parties, sans pour autant qu’il ait un caractère obligatoire.
En effet, si le vendeur tient à récupérer sa propriété, il doit restituer le prix initial qui a fait l’objet de la vente mais, aussi, il doit rembourser les frais engagés par l’acheteur lui ayant permis de valoriser le bien. Au terme de 5 ans, si le vendeur ne rachète pas son bien, l’acheteur en est le propriétaire définitif.

 

Être concerné par le Crédit Réméré

Il faut avant tout faire l’objet d’un surendettement, en l’occurrence être dans l’impossibilité de contracter un crédit et être fiché à la Banque de France pour que l’option de Vendre en Réméré soit bénéfique. Il convient aussi bien aux particuliers qu’aux commerçants, mais aussi pour les sociétés, les artisans les entrepreneurs.

 

Les propriétaires endettés l’adoptent

Le Code Civil, concernant le Réméré, rayonne sur un spectre de types de vente assez large, comme par exemple pour un bijou, un tableau, un bateau, un terrain constructible. Concrètement c’est dans le secteur de l’immobilier que cette alternative est la plus recherchée. Le Cabinet Cre10Fi a pour devise, selon la célèbre pensée de W.Churchill « On ne construit pas sa vie sur ce que l’on reçoit mais sur ce que l’on donne ».

 

Les formalités

Lors d’une vente avec faculté de rachat, les démarches, telles que les vérifications des lieux et les expertises, sont respectées et, c’est officiellement ensuite que le contrat de vente en Réméré est produit devant notaire. Parmi les clauses attenantes au contrat, est notée celle relative à l’absence d’une prime à verser à l’acheteur ou celle encore d’une garantie équivalant à un manque à gagner pour l’acheteur. Naturellement le vendeur peut continuer d’occuper les locaux mais a pour obligation, de payer chaque mois des indemnités d’occupation, considérées, non pas comme un loyer, mais comme celui d’un « droit d’occupation ».

 

Remédier à une « Vente à Réméré »

Le vendeur en réelle difficulté sur le plan financier, l’est bien moins grâce au Crédit « Réméré » lui permettant de rester dans ses murs. Selon le poids des difficultés financières à surmonter, il aide concrètement à mettre fin aux poursuites judiciaires et aussi à la saisie immobilière ou encore à l’expulsion.
L’acheteur, qui procède à une « Vente à Réméré », acquière un produit de placement comprenant peu de risques et qui, à court terme, offre un rendement particulièrement intéressant.

 

 

Cette opportunité vous intéresse, contactez nous

CONTACTEZ-MOI

Cre10fi - Ile de france - Didier DROUILLY

S/C FSA Ré32, Place St Georges75009 Paris

didierdrouilly@cre10fi.fr

06.48.68.47.60

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Conformément à l’article L519-6 du code monétaire et financier et à l’article L321-2 du code de la consommation : « Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent ».
* Pour un crédit immobilier l’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours.
* Pour un crédit à la consommation, vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Les taux indiqués sur cette page sont donnés à titre d’information et sont basés sur les derniers barèmes bancaires d’un ou plusieurs de nos partenaires.
La diminution du montant des mensualités entraine l’allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.